Changement climatique : Résultats d’expérimentations bio 2010

01 Juin 2011

Tous les résumés et les fiches complètes des résultats des expérimentations 2010 du GRAB sur l’adaptation au changement climatique, en maraîchage, arboriculture et viticulture biologiques.

.

Maraîchage bio: Résultats d’expérimentations GRAB 2010

Le GRAB a débuté en 2008 un programme dont l’objectif est d’élaborer des itinéraires techniques innovants adaptés à une disponibilité réduite des ressources en eau, et ce pour différents cultures conduites en agriculture biologique : fruits, légumes et viticulture.

  • Réduction des irrigations en tomates – GRAB 2010

Cette essai a été réalisée sur tomate de type ancien sous abri avec 2 modalités : irrigation de confort et restreinte, avec un pilotage par sonde tensiométrique Watermark et contrôle par volucompteur des quantités d’eau apportées. En 2010, la réduction des irrigations (20 %) n’a pas induit de perte de vigueur, de calibre ni de rendement, et a eu une incidence légèrement favorable sur la qualité gustative. [N°L10PACA09]

>> Fiche-Résultat-Expérimentation_IrrigationTomate_GRAB_2010

 

Arboriculture bio : Résultats d’expérimentations GRAB 2010

  • Comportement de porte-greffe à la réduction hydrique – GRAB 2010

Pour la deuxième saison de pousse, et suite à la forte mortalité observée l’hiver dernier, le dispositif a du être revu : des scions ont été déplacés pour former deux lignes complètes, au lieu des trois plantées initialement. La restriction hydrique démarrera au printemps 2011, et sera pilotée par deux outils complémentaires, en cours d’installation.[N°A10PACA17]

>> Fiche-Résultat-Expérimentation_RéductionHydrique_GRAB_2010

Viticulture bio : Résultats d’expérimentations GRAB 2010

  • Evaluation de mulch à base de bois fragmenté – GRAB 2010

 La modalité «BRF épais» a été entièrement détruite par une prédation de gros gibiers (chevreuils ou sangliers) : tous les rameaux ont été cassées au ras des coursons, aucun vestige de ces rameaux ne sont resté au sol.

La principale information que l’on peut tirer des résultats de cette année est que l’apport de mulch à base de bois raméal fragmenté peut attirer du gros gibier (sangliers, chevreuils…) même un an après l’apport. L’exploitant a déjà observé ce type de dégradations mais seulement à l’approche de la vendange : la mis en place de clôture électrique autour de chaque unité parcellaire est réalisé chaque année à partir de la mi-août : il n’est pas concevable de mettre en place ces clôtures avant la floraison !

Le deuxième point soulevé par les résultats de cette année est la sélection des adventices dans les modalités ayant reçu du mulch en grande quantité : le chiendent occupe une part importante du sol, ceci tout juste un an après l’apport. Connaissant les difficultés que l’on a pour contrôler ce type d’adventices, il faudra faire attention avant d’éventuellement adopter cette technique.

Enfin, dans le cas de figure de cette parcelle, le BRF apporté en faible quantité ou non ne semble pas redresser la production jugée insuffisante par l’exploitant. [N°V10PACA06]

>> Fiche-Résultat-Expérimentation_Mulch_GRAB_2010

 

 

Les commentaires sont fermés.

Le Grab Nos Recherches Produire Bio L'Evaluation des produits Nos Formations Espace adhErents