Le projet


La culture de variétés peu sensibles aux bioagresseurs et adaptée à leur territoire, est le socle d’une agriculture biologique forte et pérenne.

Les variétés provençales, originaires de la région ou ayant été cultivées par le passé dans la région, sont souvent mal connues des agriculteurs, porteurs de projets et même techniciens ou conseillers, surtout en ce qui concerne leur sensibilité aux maladies et ravageurs.

Ce patrimoine fruitier provençal est conservé et entretenu sans intrants ou en agriculture biologique pour quelques espèces, à Manosque, à la Maison de la Biodiversité "la Thomassine" du Parc Naturel Régional du Lubéron.
Le projet Fruinov a permis de décrire ce patrimoine et d'en évaluer la sensibilité pendant une période de 3,5 ans (2016-2019).

Ce projet permet de mettre à disposition de la filière fruits de PACA, du producteur au consommateur, l’ensemble des données recueillies (sensibilité, données pomologiques, …), sur ces variétés.
Il propose une évaluation participative de ces variétés grâce à des visites et à la mise à disposition de cet outil internet (wiki) qui regroupe toutes les informations recueillies et où vous pourrez enregistrer vos appréciations, si vous les cultivez ou les connaissez bien.

Ses objectifs


  • Répondre aux enjeux de l’agriculture biologique plurielle : réduction des intrants et recherche d’une diversification. Les variétés régionales, constituent-elles une réponse?
  • Évaluer et décrire les variétés régionales : Observer les sensibilités aux maladies et ravageurs et décrire les variétés lorsque la bibliographie est incomplète.
  • Création d’une dynamique participative : réunir et animer des groupes d’acteurs de la filière fruitière.
  • Améliorer le transfert de l’information au sein de cette filière fruitière.
  • Capitaliser les données recueillies au cours du projet Fruinov et les transmettre.
  • Favoriser le libre accès de ces informations recueillies.

combinaison pyjama chat

pyjama chat

Ses questionnements


  • Quelles sont les variétés régionales les moins sensibles aux ravageurs et maladies de notre région?
  • Quels sont les acteurs s’intéressant aux variétés régionales?
  • Quelle est la place de ces variétés régionales dans notre agriculture actuelle?
  • A-t-on besoin de cultiver et de consommer des variétés régionales?
  • Des variétés régionales pourraient-elles devenir les parents d’une nouvelle création variétale pour une agriculture sans intrants?

Les partenaires du projet


GRAB
Chloé Gaspari / Sophie-Joy Ondet
Sophiejoy.ondet@grab.fr
chloe.gaspari@grab.fr
04 90 84 01 70

Parc Naturel Régional du Luberon

Jean-Pierre Talichet/Mathias Meignan/
Mohamed Nahal
mathias.meignan@parcduluberon.fr/
mohamed.nahal@parcduluberon.fr
04 92 87 74 40

Lycée Louis Giraud Carpentras
Valérie Sevenier
valerie.sevenier@educagri.fr

CETU ETIcs
Christèle Assegond
christele.assegond@laposte.net

INRA
Avignon
Henri Duval
henri.duval@inra.fr
Montpellier
Dominique Desclaux/Yuna Chiffoleau
Dominique.Desclaux@supagro.inra.fr/
chiffole@supagro.inra.fr

Remerciement aux stagiaires et aux chargés de mission ponctuels qui ont activement participé au projet :
Louise De Battista, Clémentine Reboul, Aurélien Blanc, Amandine Ferrand, Manon Lefebvre, Théo Leclerc, Coline Braud, Brieuc Le Masson, Annabelle Maurin



image bandeau_partenaires_fruitnov.png (0.1MB)

Avec le soutien de

image logosfinanceurs.jpg (81.4kB)