Fertilité-Sol : Résultats d’expérimentation bio 2013

01 Juin 2014

Tous les résumés et les fiches complètes des résultats des expérimentations du GRAB sur la gestion de la fertilité et l’entretien des sols, en maraîchage, arboriculture et viticulture biologiques.

Maraîchage bio : Résultats d’expérimentations – GRAB 2013

  • Travail du sol : recherche de solutions innovantes de travail du sol réduit (ou de on travail) adaptées au maraîchage – GRAB 2013

Un premier travail de synthèse a été réalisé sur la base d’expériences de quelques maraîchers innovants en France et d’une recherche bibliographique internationale (notamment aux Etats-Unis).

Les systèmes innovants identifiés visent tous à réduire les effets négatifs des passages répétés des engins. Selon les concepts de l’agriculture de conservation, ces systèmes reposent le plus souvent sur une utilisation maximale des couverts végétaux, la réduction de l’intensité et de la fréquence du travail du sol et éventuellement la plantation de légumes directement dans des résidus de plantes de couverture. Quelques outils spécifiques commencent à voir le jour : le rouleau type « faca » pour détruire un couvert en le laissant en surface, les « strip-till » (photo) ou « trans-till » qui permettent de ne travailler que les lignes de plantation, ou encore l’utilisation d’une bâche (« glyphobâche ») pour détruire un couvert et limiter la levée des adventices avant plantation… Ces systèmes reposent donc sur l’utilisation de couverts végétaux adaptés (au créneau cultural, à une production de biomasse suffisante pour assurer une couverture de surface importante par les résidus, à la rotation…), à un mode de destruction adéquat et à l’utilisation d’outils qui permettent d’implanter les cultures dans un sol relativement massif couvert de résidus. Ces techniques séduisantes car elles permettent une perturbation minimum du sol et une autonomie accrue vis à vis des intrants (fertilisants, paillages plastiques…) doivent cependant encore être évaluées et les itinéraires techniques précisés. Une première expérimentation débutera sur ce thème en 2014 au GRAB [L13PACA11].

>> Fiche_Résultat_Expérimentation_BiblioTravailDuSol – GRAB 2013

  • Evaluation d’engrais verts à base de légumineuses, sous abri et en plein champ

Un premier essai a été conduit sous abri cet été sur la station expérimentale du GRAB et au lycée François Pétrarque (voir Zoom). L’intérêt potentiel d’espèces tropicales, niébé (Vigna sinensis) et lablab (Dolichos lablab), ainsi que du pois fourrager a été mis en évidence. Le pois est la seule légumineuse classiquement cultivée sur le territoire français qui a montré un bon comportement dans ces conditions de chaleur élevée. L’association de certaines graminées et légumineuses a également montré son intérêt car elle permet de combiner les avantages de chaque famille : la graminée permet notamment un meilleur contrôle des adventices, autre effet recherché avec la culture d’engrais verts. L’étude de l’effet de différents engrais verts a été suivi sur une culture de salades suivante : des résultats de production significativement supérieurs sont obtenus après les engrais verts de légumineuses.

Un deuxième essai a été implanté à l’automne (fin septembre) à la fois sous abri et en plein champ. L’essai a comporté 8 modalités à base de légumineuses (pois, vesces, trèfles, féverole…) seules ou en mélange avec des graminées (seigle essentiellement). Le suivi des engrais verts s’est terminé en janvier sous abri et en mars en plein champ. La féverole, les trèfles (Alexandrie, Incarnat), les vesces et la lentille se sont très bien comportés, alors que le pois fourrager, cultivé seul, a eu sa croissance stoppée en cours d’hiver et s’est trouvé envahi par les adventices en plein champ. Une culture de salade a été plantée en février sous abri pour mesurer l’effet des différents engrais verts sur la croissance[N°L13PACA12].

>>Fiche-Résultat-Expérimentation_EngraisVertsEteAbris – GRAB2013

  • Fertilisation : essai fertilisation azotée – GRAB 2013

Un essai a été mis en place sous abri sur une culture de salades plantée le 6 décembre. Il comporte 6 modalités : 0, 50 et 100 unités d’azote total apporté sous forme organique avant plantation, avec 3 formes d’engrais différentes : tourteau de ricin, farines de plumes et angibio 6-4-10. L’essai comporte 2 répétitions.

Les teneurs en nitrates du sol, initialement de l’ordre de 50 ppm sont restées assez basses tout au long de l’essai sur l’ensemble des modalités. Nous n’avons observé aucune différence statistiquement significative de teneur en azote nitrique du sol. De plus, nous avons subi une très forte hétérogénéité de la culture liée à de nombreux dégâts de campagnols sur la moitié sud du tunnel, mais aussi à des problèmes de structure de sol amplifiés par une inondation partielle du tunnel lors des forts épisodes pluvieux de l’hiver. De ce fait, l’effet des traitements de fertilisation n’a pas pu être mesuré sur la productivité de la culture de salade [N°L13PACA13].

>>Fiche-Résultat-Expérimentation_Fertilisation bio_ GRAB-2013

Arboriculture bio : Résultats d’expérimentations GRAB 2013

  • Enherbement d’une jeune plantation d’abricotiers – GRAB 2013

L’enherbement sur le rang est une alternative au désherbage mécanique. En verger d’abricotier adulte, une comparaison d’entretien du sol et d’enherbement permanent sur le rang a été suivi de 2004 à 2011 et a permis de mettre en avant les avantages d’un semis de fétuque ovine sur la ligne de plantation des arbres. Cette fétuque ovine va donc être testée sur jeune verger d’abricotier. L’objectif est de savoir à partir de quand de jeunes plants d’abricotiers peuvent supporter ce couvert végétal sans les pénaliser. Cet essai démarre par l’installation de semis de fétuque ovine et de trèfle sur la parcelle du GRAB. On constate après plusieurs faux semis que l’installation de la fétuque ovine est lente et difficile car concurrencé par les adventices sur ce type de sol. La plantation prévu en hiver 2013 est repoussé à l’automne 2014 pour nous permettre d’installer correctement l’enherbement [A13PACA18].

>>Fiche-Résultat-Expérimentation_EnherbementAbricotiers_ GRAB-2013

  • Essai enherbement et fertilité du sol – Pêchers – GRAB 2013

En 2013, une vitesse d’infiltration de l’eau supérieure dans la modalité enherbée avec du Trèfle a été mise en évidence, ce qui confirme les résultats observés précédemment. En revanche, nous n’avons pas mise en évidence de différence de densité de vers de terre, ce qui peut s’expliquer par le faible développement du Trèfle lors des échantillonnages (chevelu racinaire peu développé). L’enherbement permet sur cette parcelle de diviser par 2 depuis 2005 les quantités d’azote apportées sans pénaliser le rendement et la qualité commerciale des fruits. Le Trèfle blanc nain semé est en revanche difficile à maintenir (compétition avec des adventices, besoin d’ombre). Un screening de plusieurs enherbements sera réalisé en 2014 afin d’affiner le choix des espèces adaptés à nos conditions pédoclimatiques [A13RA04].

>>Fiche-Résultat-Expérimentation_FertiliteBenedicte_ GRAB-2013

  • Suivi d’une parcelle agroforestière – GRAB 2013

Le verger diversifié installé au Thor entre en 4e année et commence à donner des résultats agronomiques intéressants malgré un entretien extensif et une concurrence herbacée ponctuellement importante. Le suivi en 2013 portait sur la pression sanitaire des différentes variétés et sur les niveaux de rendements des arbres portant suffisamment de fruits. Mise à part la cloque sur pêcher, la saison a été plutôt calme en terme de pression de bioagresseurs. Des capnodes adultes étaient retrouvés sur les charpentières et laissent penser que le risque pour les systèmes racinaires pourrait se présenter très prochainement. Le verger montrant une faible pousse, il n’a pas été observé de pucerons en quantité préjudiciable. La culture annuelle était constituée de blé, mélangé à une forte proportion d’adventices et de luzernes. Le rendement n’a pas été estimé [N°A13PACA10].

>> Fiche-Résultat-Expérimentation_Agroforesterie_GRAB-2013

  • Verger maraîcher – GRAB 2013

Parcelle Castelette: La parcelle a commencé à être plantée en mars 2011. A cette date, les porte-greffes ont été mis en place. Les premiers greffages ont été effectués en septembre 2011. La reprise des porte-greffes a globalement été bonne, sauf pour les arbres ayant subi un passage exagérément proche d’outil de préparation du sol pour le maraîchage. Les reprises au greffage des abricotiers et pêchers ont été mauvaises, obligeant à regreffer en septembre 2012 puis à planter des plants en œil dormant en mars 2013 et enfin à regreffer en septembre 2013. La mise en culture en maraîchage entre les rangs d’arbres a permis de dégager des  revenus pour cette parcelle. Les premiers fruits sont prévus pour 2014 [N°A13PACA11]

Ferme pilote Durette: La conception des systèmes de production et de la méthodologie expérimentale est sur le point de se finaliser. Dans cette objectif, le partenariat avec la Chambre d’Agriculture de la Drome dans le cadre du projet Ecophyto Expé VERtiCAL a été riche d’échanges et de travaux menés en commun.

Le montage du projet s’est affiné avec sa conception scientifique. Un échéancier ainsi qu’un plan de financement sur 3 ans ont été validés. Les coûts de la réhabilitation et de l’aménagement du site ont été évalués et des contacts pris avec les entreprises.

Administrativement, l’accès officiel au site a pris du retard. La signature du bail est prévue pour début 2014. Avec celle-ci débutera la première tranche de plantation d’arbres fruitiers et le début des travaux de réhabilitation [N°A13PACA16].

>> Fiche-Résultat-Expérimentation_CasteletteDurette – GRAB 2013

  • Performance agronomique et environnementale en conduite à faibles intrants – pêchers – GRAB 2013

L’objectif est de comparer les performances agronomiques et environnementales d’une conduite à bas niveau d’intrants en verger de pêcher conduit en agriculture biologique et en agriculture conventionnelle par rapport à un verger conduit en agriculture conventionnelle (pratiques habituelles actuelles). La plantation des arbres a été réalisée au cours du mois de janvier 2011. Cet essai est réalisé en collaboration avec l’INRA de Gotheron. Le GRAB a réalisé une évaluation de la faune des insectes volants (pièges « bols jaunes ») et de la diversité floristique a été réalisée en 2013.

Les pièges jaunes ont été posés à deux reprises au mois de mai afin de capturer d’éventuels auxiliaires du puceron verts du pêcher. Du 30 mai au 7 juin, 718 insectes ont été collectés. Les différences observées au niveau de l’entomofaune semblent plutôt liées à l’effet bordure qu’à la conduite de la parcelle. Un état des lieux de la diversité floristique a été réalisé le 20/03 et 16/04 sur les trois systèmes. La  diversité floristique  dans la modalité « Raisonnée » est plus faible et dominée par la mousse au  début de la saison. Le pissenlit et le trèfle rampant sont observés plus précocement dans la modalité « Bas intrants ». La sherardie des champs se trouve  uniquement dans la modalité « Biologique ». Le laiteron, le mouron d’oiseau, le rumex, le sénécon commun, le géranium sont observée à la fois dans les modalités « Bas intrants » et « Biologique » [N°A13RA05].

>> Fiche-Résultat-Expérimentation_ConduiteFaiblesIntrantsPechers_GRAB-2013

  • Conduite à faible intrants d’un verger de pommier – GRAB 2013

Ce verger est situé sur la station expérimentale « La Pugère », et constitue un des sites du casdar « conduite du verger en faibles intrants », à l’identique du verger pêcher au paragraphe ci dessus. Une des différences est que ce verger de pommier n’est pas conduit en AB mais utilise le maximum de techniques issues de l’AB. La conduite du verger est collégiale avec les nombreux partenaires impliqués sur ce site, et le GRAB assure les propositions et les suivis concernant la biodiversité. Ainsi des bandes florales ont été semées au printemps 2011 sur la modalité faible intrant, un inventaire botanique a été réalisé sur cette même parcelle, ainsi que des captures d’insectes aux « bols jaunes ». La présence de filets monoparcelle sur la parcelle faible intrant semble pénaliser le nombre et la diversité des insectes capturés dans les bols jaunes. malgré la présence de bandes florales. les déterminations entomologiques 2013 semblent confirmer les tendances 2012. Les auxiliaires ont été très nombreux sur les zones florales. Mais  les résultats 2012 ont montré que la « biomasse » d’insectes capturée sur le verger faible intrant est inférieure au verger référence (effet filet monoparcelle?, bande florale plus attractive que le bol jaune?). Les dégâts puceron cendré ont été très faibles malgré la réduction des insecticides ciblant ce ravageur [N°A13PACA12].

>>Fiche-Résultat-Expérimentation_BasIntrantsPommiers_GRAB-2013

 

Viticulture bio : Résultats d’expérimentations GRAB 2013

  • Enherbement peu concurrentiel sur le rang, à base de piloselle – GRAB 2013

En alternative à l’entretien mécanique du rang, un essai d’enherbement a été mis en place sur une parcelle du Lycée agricole François Pétrarque. La couverture végétale testée est l’épervière piloselle (Hieracium pilosella), plante vivace se propageant par stolons, peu concurrentielle pour la vigne (masse végétative réduite) et possédant des qualités allélopathiques.

La plantation (mottes) a eu lieu en octobre 2008, à raison de 3 plants espacés de 25 cm environ entre 2 ceps. La parcelle, en cépage Merlot, est située sur un sol limono-argileux calcaire et profond développé sur les alluvions de la Durance, sur l’exploitation de l’Epl F. Pétrarque.

L’épervière piloselle s’est développée lentement au fur et à mesure des années. Au printemps, la végétation reprend, avec émissions de stolons supplémentaires. On observait au mois de juin 2013, une couverture ateignant 90% d’occupation du sol.

Cette implantation est comparé actuellement à un sol enherbé naturellement par la végétation spontanée. Cette végétation est contrôlé par une succession de tontes.

Les deux modes d’entretien du rang de vigne n’ont pas eu d’influence sur les différents paramètres mesurés lors de la maturation ni sur les composantes de la récolte (quantité récoltée, nombre de grappe, poids de 100 baies, matière azotée contenu dans les moûts) [V13 PACA 03]

 >> Fiche-Résultat-Expérimentation_Alternatives Entretien Sol Viticulture bio_GRAB-2013

Les commentaires sont fermés.

Le Grab Nos Recherches Produire Bio L'Evaluation des produits Nos Formations Espace adhErents