Résultats 2015 : Monilia laxa sur abricotier

01 Août 2016

Sur abricotiers, le Monilia laxa se développe sur rameaux, fleurs et fruits, provoquant de lourdes pertes dans les vergers infestés. Dans l’objectif de trouver des méthodes alternatives à l’utilisation du cuivre et du soufre, l’aromathérapie constitue un axe de recherche et a débuté en 2009 au GRAB.

Méthodes alternatives

Un travail en culture in vitro sur le développement mycélien et la germination de spores de Monilia laxa après avoir été plongé dans des solutions à différents pH, nous ont permis de constater une limitation du développement mycélien et de la germination sous certains pH basiques. L’essai en verger a permis de comparer des pulvérisations à base d’huile essentielle (HE) de Origanum compactum sous deux formulations différentes, des solutions aqueuses de pH basiques, une référence cuivre et soufre, une référence soufre (BN) et un témoin non traité. Une des deux formulation de HE Origanum compactum et la pulvérisation d’une solution à pH10, ont permis de limiter timidement le développement du monilia laxa sur fleurs. En effet aucune différence statistique n’a pu être obtenue.

 

Les commentaires sont fermés.

Le Grab Nos Recherches Produire Bio L'Evaluation des produits Nos Formations Espace adhErents