Protection contre le campagnol

Gestion du campagnol provençal en verger

Le campagnol provençal en recrudescence dans les vergers

Face à la montée du risque, le GRAB et ses partenaires techniques en région ont rédigé cette courte fiche technique consacrée au campagnol provençal, qui présente les principaux éléments techniques sur sa biologie, les moyens de régulation ou de lutte. Ceux-ci restent limités et il devient nécessaire de raisonner la lutte non plus à l’échelle parcelle mais paysagère, pour développer un cortège de prédateurs plus efficace. En l’absence de méthode de lutte, son appétence pour les racines d’arbres fruitiers peut amener le campagnol provençal à provoquer d’importants dégâts sur jeunes vergers. Il est donc primordial de mettre en œuvre, dès les premiers signes d’activité, un ensemble de mesures de gestion de ce ravageur, principalement sur jeune verger.

Les points clés :

  • Aire de répartition  limitée aux zones de climat méditerranéen.
  • Attaque des principales espèces fruitières, en particulier en Provence-Alpes-Côte d’Azur, le cerisier et le pommier.
  • Perte économique de l’ordre de 5 à 15% (perte d’arbres), et jusqu’à 40 % de perte de potentiel de production du verger, liée à l’affaiblissement des arbres.
  • Surveillance des parcelles : dénombrement des tumuli selon la méthode en vigueur (voir page 3).
  • Début de la lutte dès les premiers signes d’activité pour être plus efficace.
  • Périodes optimales de lutte : l’automne et le printemps, périodes de reproduction active du campagnol.
  • Combinaison de différentes pratiques de lutte nécessaire pour maintenir un faible niveau de population et de dégâts.
  • Lutte collective et sur l’ensemble d’un territoire : pour être efficace, la gestion doit s’envisager à une échelle plus vaste que celle de la parcelle ou de l’exploitation.

Évaluation de porte-greffes de pommiers vis-à-vis des attaques de campagnol provençal

L’objectif est de connaître les caractéristiques de portegreffes du pommier adaptés à l’arboriculture biologique, visàvis des attaques de campagnol provençal. La finalité est d’informer les producteurs, connaissant des situations de risques visàvis de ce rongeur, sur les sensibilités des portegreffes, en complément des critères classiques de choix.

>> Fiche Technique

Campagnol provençal : comment augmenter la régulation naturelle ?

Retrouvez l’ensemble des informations la journée à thème « Campagnol Provençal » du 17 novembre 2015 organisée par la Pugère et le Grab.

 

Visite de la ferme pilote de la Durette

Les visiteurs ont pu découvrir un lieu où les populations sont importantes, malgré la jeunesse et l’exposition des vergers. De nombreux aménagements favorables ont été mis en place pour favoriser rapaces, belettes, fouines, couleuvres…

Grace aux multiples compétences des naturalistes Michel Jay et Jean-François Noblet ont permis d’étayer la discussion et de bénéficier de leur expérience pratique.

Quelques informations complémantaires

> L’ouvrage : « La nature sous son toit », JF Noblet

> Neutraliser les pièges mortels pour la faune sauvage – CG Isère

> « Le choix des armes, Entre les aménagements favorisant les prédateurs et les méthodes plus directes, la panoplie de lutte s’étoffe », L’AGRICULTEUR provençal

> Arrêté du Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie

 

Suite de la journée à la Pugère, station d’expérimentation arboricole

  • Film sur le travail d’un chien dressé à la recherche de nids de campagnols
  • Présentation barrière grillagée, Standby, pièges TOPCAT, TOPSNAP (Société ANDERMATT)
  • Point sur l’arrêté Campagnol et l’utilisation d’appâts empoisonnés (FREDON)
  • Présentation des possibilités d’aménagement du paysage (GRAB)
  • Résultats sur appétence de différents porte greffe et efficacité de répulsifs (GRAB)
  • Résultats d’essai sur le manchon grillagé (La Pugère)
  • Point info Carbo Glace (Société YARA)