Couverts végétaux, paillages organiques et alternatives au plastiques

Le stage sera articulé autour de gestion de la fertilité des sols et de la maîtrise des adventices en maraîchage biologique avec l’optimisation de l’usage des couverts végétaux : utilisation de couverts en paillage de surface dans une optique d’agriculture de conservation, et utilisation de paillages organiques en alternative au plastique. Les essais seront conduits sur la station expérimentale du Grab à Avignon.

1) Couverts végétaux utilisés en paillage de surface
L’implantation de cultures sur une couverture végétale utilisée comme paillage naturel de surface avec travail du sol limité aux lignes de plantation, offre des perspectives intéressantes en termes d’amélioration de la fertilité des sols et de réduction de l’utilisation d’intrants (paillages plastiques, énergie fossile, éventuellement engrais). L’expérimentation suivie dans le stage est un essai système implanté en plein champ depuis 2018 avec des couverts végétaux d’automne-hiver et plantations de légumes de printemps. On comparera pour 2 couverts végétaux 2 modes de destruction (couverts broyés et enfouis en engrais vert et couverts couchés [rolo faca] avec travail du sol limité à la ligne de plantation [strip-till] et on suivra l’impact des pratiques sur 2 légumes différents,  planté ou semé. Les observations porteront à la fois sur le sol (structure, teneur en azote, humidité…), le développement des adventices, et les performances culturales (vigueur, nutrition azotée, précocité, rendement…).
Cet essai fait partie d’un réseau national de parcelles expérimentales en légumes dans le cadre du projet « MARCO » .
2) Paillages organiques et association de cultures
L’essai s’intègre dans le cadre du projet national MMBio (2019-2021) sur le maraîchage sur petites surfaces. Il s’agit d’étudier certains des leviers principalement utilisés dans ces systèmes par rapport aux systèmes sur plus grandes surfaces : l’association et la densification des cultures et les apports massifs de matières organiques. L’ambition du projet est d’apporter des éléments de réponse à la demande croissante de références sur le maraîchage « bio-intensif ».
Sur le site expérimental du GRAB, l’essai mis en place en plein champ en 2021 visera à étudier 1) l’apport massif de compost de déchets verts épandu sur le sol et non incorporé par le travail du sol (apport de MO + maîtrise des adventices), en comparaison avec des paillages de paille et foin de luzerne et 2) l’association de 2 cultures (courge et maïs doux en 2020). L’intérêt des stratégies est mesuré et évalué à travers différents indicateurs de gestion des adventices, du fonctionnement du sol (nutrition des cultures, humidité, température, état structural…) et des performances agronomiques (rendements, qualité des récoltes…).

Le (la) stagiaire participera à la mise en place et au suivi de ces essais.
Il (elle) pourra également participer ponctuellement aux observations sur des essais sur
d’autres thématiques en maraîchage et aux travaux de la station

Ce stage implique :

  • travail de terrain
  • rigueur scientifique (observations, exploitation et analyse des résultats)
  • ouverture et curiosité d’esprit
  • intégration dans une équipe de chercheurs et techniciens

Conditions spécifiques du poste

Durée : 6 mois

Indemnité légale

Permis B indispensable

Début : mi-mars 2021

Convention de stage indispensable

Lieu : Avignon

Niveau minimum requis : Master, Ingénieur agri/agro

Candidature

Envoyer CV et lettre de motivation par mail à helene.vedie@grab.fr

en indiquant en objet du mail «Demande de stage 2021».