Évaluer l’impact du pâturage sur le système viticole et la biodiversité

Vitipastolisme

Marc Chovelon

L’élevage ovin pastoral a été longtemps associé à la viticulture en Provence, et dans le Midi en général, les deux systèmes s’apportant mutuellement amendement avec le fumier et alimentation du troupeau. Cette association de fait a été abandonnée dans les années 60 en lien avec la spécialisation des systèmes agricoles et l’augmentation de productivité demandée aux agriculteurs.

Le vitipastoralisme est caractérisé par l’association de deux exploitations agricoles juridiquement distinctes, l’une en viticulture et l’autre en pastoralisme, associées pendant un temps t sur une surface donnée viticole. Ce n’est pas uniquement du pâturage des vignes, ou une diversification avec un nouvel atelier animal. Mais par extension, dans notre étude, ces deux activités distinctes pourraient être portées par le même exploitant. En effet l’objectif de l’étude est de mettre en évidence les bénéfices “techniques” qu’apporterait la mutualisation des ces deux activitées et porte moins sur l’incidence économique et sociale de cette mutualisation.

Cette action a reçu le soutien financier de CA 83.