Maraîchage bio : Résultats d’expérimentations – GRAB 2012

  • Travail du sol :état des lieux des pratiques, matériels et innovations – GRAB 2012

Les enquêtes ont été réalisées auprès de 18 conseillers (CETA, Chambres, Stations d’expérimentation) par entretien téléphonique, et 29 agriculteurs par enquêtes directes sur les exploitations. Il ressort de ces enquêtes que les agriculteurs, pour la majorité d’entre eux (70%), ont régulièrement, voir systématiquement, recours à des opérations profondes de travail du sol : décompactage et labour. Le premier est très fréquent sous abris, le second s’utilise en plein champ mais ne constitue pas la pratique majoritaire (28% des agriculteurs). Pour la préparation de sol, ils utilisent presque tous un outil rotatif souvent précédé d’un passage de cultivateur à dents ou d’un autre outil rotatif. Les outils les plus fréquents sur les exploitations sont le décompacteur, le rotavator et les cultivateurs à dents. La taille de l’exploitation, sa capacité financière (liée à la part des abris, le mode de commercialisation et le niveau de diversification), ainsi que les contraintes particulières (pierrosité par exemple) sont les trois principaux facteurs expliquant le niveau d’équipement des exploitations et la distribution de certains outils.

La majorité des agriculteurs rencontrés s’interroge sur le travail du sol, et notamment sur la faisabilité de certaines méthodes (planches permanentes, semis direct, culture sous couvert…). Ils souhaiteraient bénéficier de plus d’exemples de mise en œuvre de ces techniques en maraîchage et sont aussi demandeurs d’études sur la faisabilité de ces pratiques à l’échelle professionnelle [L12PACA20].

>> Fiche_Résultat_Expérimentation_TravailDuSol – GRAB 2012