Bioagresseurs : Résultats d’expérimentations bio 2008

05 Juil 2010

Tous les résumés et les fiches complètes des résultats des expérimentations 2008 du GRAB sur la gestion des bioagresseurs, la protection des cultures, en maraîchage, arboriculture et viticulture biologiques.

.

[table id=6 /]

Maraîchage bio: Résultats d’expérimentations GRAB 2008

.

  • Maîtrise des nématodes en bio : intérêt des rotations – GRAB 2008

Le GRAB étudie depuis plus de 10 ans différents moyens de lutte utilisables contre les nématodes à galles (Meloidogyne spp.) en Agriculture Biologique : sous-produits végétaux (tourteaux de ricin et de neem, extraits d’ail) ou animaux (chitine…), engrais verts nématicides, microorganismes, désinfection vapeur…

Nous avons initié en 2008 une étude visant à identifier des cultures moins sensibles aux nématodes à galles (« mauvaises hôtes ») et d’évaluer l’effet à court et moyen terme de différentes plantes de coupure dans les rotations méditerranéennes.

L’introduction de plantes non hôtes telles que le fenouil ou l’oignon, a eu un effet supérieur aux traitements étudiés dans les essais. Cette observation montre l’importance de faire des rotations et d’insérer des cultures non hôtes dans cette rotation.

>> Fiche-Résultat-Expérimentation_NématodesNonHôtes_GRAB2008

Retour tableau

  • Maîtrise des nématodes en bio : Méthode alternatives Sclérotinia – GRAB 2008

Un essai visant à évaluer l’effet d’un produit nématicide à base de DMDS a confirmé au champ son fort potentiel pour réduire les attaques de Meloidogyne spp.

L’activité larvicide et ovicide de ce produit se traduit par une nette diminution des infestations, jusqu’à 87 % de réduction des attaques sur melon par rapport au témoin dans les conditions de cette expérimentation. La dose de 400 l/ha de DMDS s’avère suffisante.

Il convient désormais d’explorer de façon approfondie les possibilités d’obtention de cet effet par des solutions naturelles qui puissent être utilisées en agriculture biologique : utilisation d’engrais vert ou de résidus de liliacées riches en DMDS.

>> Fiche-Résultat-Expérimentation_NématodesSclerotinia_GRAB2008

Retour tableau

  • Pucerons sur melon en Bio – GRAB 2008 :

En culture biologique sous abris en région méditerranéenne, les pucerons occasionnent des dégâts directs (miellat, fumagine) et indirects (transmission de virus). La lutte biologique montre souvent une efficacité limitée, contraignant les producteurs à réaliser des traitements peu respectueux de la faune auxiliaire (c’est le cas de la roténone qui n’est plus homologuée, rappelons-le).

L’objectif de cet essai est de déterminer si l’utilisation de la phytothérapie permettrait d’apporter une sécurité supplémentaire aux producteurs vis à vis des pucerons tout en ayant un impact limité sur les auxiliaires.

2 tisanes (Armoise et menthe) ainsi qu’un produit vendu comme engrais (Prev-B2 à base d’extrait d’agrumes et de bore) ont été testés.
4 traitements ont été réalisés, à la limite de ruissellement. Le pH de toutes les bouillies a été ajusté à 6,2 (ajout de vinaigre blanc), pH de la bouillie la plus acide.

L’attaque très faible en pucerons de cette année n’a pas permis de conclure sur l’éventuelle efficacité d’un des produits testés pour lutter contre les pucerons.

>> Fiche-Résultat-Expérimentation_PuceronMelon_GRAB2008

Retour tableau

  • Maladie du collet sur salade en bio : Sclerotinia et Botrytis – GRAB 2008 :

Les conditions relativement sèches de fin de culture (Humidité Relative descendant à moins de 30% en journée), associées à une volonté du producteur de limiter au maximum l’aspersion sur salades pommées pourraient permettre d’expliquer la faiblesse de l’attaque de Sclerotinia (comme de toute autre maladie fongique) dans ce tunnel pourtant habituellement touché par la fonte du collet.

Ceci ne nous a donc pas permis de confirmer l’intérêt du Phystar (Trichoderma harzianum) observé en 2007 pour lutter contre Sclerotinia.

>> Fiche-Résultat-Expérimentation_SclerotiniaLaitueBio_GRAB2008

Retour tableau

Arboriculture bio : Résultats d’expérimentations GRAB 2008

  • Campagnol provençal – GRAB 2008 :

Les niveaux de population de ce ravageur sont très élevés dans le sud-est. Aucun moyen de lutte efficace pour l’instant n’est utilisable en agriculture biologique.

Limiter l’infestation du verger par une barrière mécanique et connaître l’appétence des porte-greffes sont les axes développés cette année.

>> Fiche-Résultat-Expérimentation_CampagnolGrillage_GRAB2008

>> Fiche-Résultat-Expérimentation_CampagnolPorteGreffe_GRAB2008

Retour tableau

  • Metcalfa pruinosa – GRAB 2008 :

Ce ravageur polyphage se développe massivement du sud-est vers le sud-ouest de la France et cause de graves dégâts sur kiwi en Corse.

Des tests d’efficacité de traitements à base d’huiles essentielles sont testés en labo et en verger pour limiter le développement de la fumagine.

>> Fiche-Résultat-Expérimentation_MetcalfaHuilesEssentiellesInVitro_GRAB2008

>> Fiche-Résultat-Expérimentation_MetcalfaHuilesEssentiellesInVivo_GRAB2008

Retour tableau

  • Pucerons sur Pommiers bio – GRAB 2008 :

Le puceron lanigère une fois installé en verger de pommier est difficile à limiter.

Des tests d’efficacité de préparations aromathérapiques à base de certaines huiles essentielles sont mis en place en verger adulte.

>> Fiche-Résultat-Expérimentation-Aromathérapie-GRAB2008

Retour tableau

  • Isothérapie – GRAB 2008 :

Sur cultures d’abricotiers, le Monilia laxa se développe sur rameaux, fleurs et fruits, provoquant de lourdes pertes dans les vergers infestés. Dans l’objectif de trouver des méthodes alternatives à l’utilisation du cuivre et du soufre, des traitements isothérapeutiques sont testés depuis 2007.

>> Fiche-Résultat-Expérimentation_Isothérapie_GRAB2008

Retour tableau

  • Cloque en Pêcher Biologique – GRAB 2008 :

La cloque reste un frein majeur à la production de pêches biologiques.

Les travaux s’orientent donc vers la recherche de variétés tolérantes à la cloque, adaptées à une conduite extensive, dans une optique de production à faible niveau d’intrants.

>> Fiche- Résultat-Expérimentation_CloqueBio_GRAB2008

Retour tableau

  • Monilia et Abricotier biologique – GRAB 2008 :

Le monilia sur fleurs constitue le principal verrou technique à la production d’abricots en agriculture biologique.

Les travaux visent à évaluer la sensibilité au monilia d’une gamme variétale d’abricotiers (variétés cultivées et hybrides) afin d’aider les producteurs dans leurs choix variétaux, dans une optique de production à faible niveau d’intrants.

>> Fiche-Résultat-Expérimentation_MoniliaAbricotBio_GRAB2008

Retour tableau

  • Carpocapse – GRAB 2008 :

Le maintien des populations de carpocapse à des niveaux acceptables en agriculture biologique dans le sud-est, reste difficile.

Une enquête est menée dans le cadre de l’appel d’offre ANR « Carporès » auprès des arboriculteurs biologiques utilisant le virus de la granulose depuis plusieurs années et notant une diminution d’efficacité.

>> Fiche-Résultat-Expérimentation_Carpocapse_GRAB2008

>>Fiche-Résultat-Expérimentation_CarpocapseFilets_GRAB2008

Retour tableau

  • Mouche de la cerise – GRAB 2008 :

Trois stratégies sont travaillées : filets sur frondaison, bâches plastiques posées au sol, champignon insecticide Beauveria bassiana.

Les filets ont limité les attaques presque à 100%, comme sur pommier.

L’essai avec les bâches n’a pas pu être mené à terme car la récolte a été précipitée.

L’insecticide a donné le même niveau d’efficacité que la roténone. Ces essais sont reconduits en 2009.

>> Fiche-Résultat-Expérimentation_CeriseFilets_GRAB2008

>> Fiche-Résultat-Expérimentation_CeriseNaturalis_GRAB2008

>> Fiche-Résultat-Expérimentation_CeriseBâches_GRAB2008

Retour tableau

  • Monilia des fruits à noyau en bio – GRAB 2008 :

Le développement des monilioses sur pêches engendre des pertes de rendement commercialisable importantes.

L’enherbement total du verger est évalué pour son impact sur le développement de ces monilioses en limitant la vitesse de pénétration de l’eau dans le sol.

>> Fiche-Résultat-Expérimentation_AmandierBioEurytoma_GRAB2008

Retour tableau

  • Eurytoma de l’amandier en bio – GRAB 2008 :

L’argile kaolinite a été testée en application sur fruits pendant le vol des adultes.

La très faible charge a fait monter la pression des ravageurs, et il n’a pas été possible de distinguer les niveaux d’attaque entre le témoin et la parcelle traitée (+ de 95% d’attaques).

>> Fiche-Résultat-Expérimentation_KaoliniteAmande_GRAB2008

Retour tableau

  • Tavelure du pommier en bio – GRAB 2008 :

La tavelure est la principale maladie fongique en vergers de pommiers biologiques.

L’objectif de cet essai est d’évaluer l’intérêt de l’association d’une variété peu sensible à la tavelure avec différentes pratiques culturales permettant de limiter l’impact de la tavelure en verger.

Ces pratiques culturales sont la réduction de l’inoculum primaire de tavelure et les mélanges variétaux.

>>Fiche-Résultat-Expérimentation_Tavelure_GRAB2008

Retour tableau

  • Olivier – GRAB 2008 :

Les différentes espèces ou mélanges d’espèces semés à l’automne 2008 ont bien émergé pour une partie d’entre eux. La couverture a été très satisfaisante pour des espèces comme l’épervière piloselle, l’achillée, les luzernes. D’autres espèces ont besoin de plus de temps pour émerger et seront peut-être observées en 2010. Beaucoup d’espèces spontanées ont également profité du travail du sol et sont aujourd’hui fortement concurrentielles.

>> Fiche-Résultat-Expérimentation_Olivier_GRAB2008

Retour tableau

Viticulture bio : Résultats d’expérimentations GRAB 2008

  • Efficacité de l’argile sur larves de cicadelles de la flavescence dorée en bio GRAB 2008

Action démarrée en 2006 en Vaucluse (Grenache et Syrah), partenariat avec la Fredon qui réalise un autre essai.

Objectif : évaluer l’efficacité répulsive de l’argile (30 kg/ha) sur les adultes de Scapho, suivre la dynamique de recolonisation des parcelles de vigne traitées à l’argile à partir d’une parcelle non traitée à proximité.

3 modalités, Beaumes de Venise : parcelle réf avec larvicide, parcelle réservoir sans traitement, parcelle avec larvicide début juin puis argile au pic d’émergence (le 02/08/08).

Observations 20 pièges Delta jaunes relevés de juillet à septembre.

Efficacité répulsive de l’argile non mise en évidence car peu de cicadelles observées.

Rem : effet répulsif sur la migration des adultes observé en 2006 ; pas d’effet répulsif en 2007.

>> Fiche-Résultat-Expérimentation_ArgileFlavescence_GRAB2008

Retour tableau

.

  • Essai Alternatives au cuivre & Mildiou – Vigne en bio – GRAB 2008 :

1. Essai Barnave (Diois), alternatives au cuivre

Afin de tester l’efficacité d’alternatives au cuivre pour maîtriser le mildiou de la vigne, 5 modalités ont été comparées à un témoin non traité et à une référence cuivre (Réf Cu600) : un cuivre à faible dose (Cu50), le Prev-B2 (terpènes d’agrumes 0.6%), le Prev-B2+Cu50, le Timorex (huile de Tea tree 0.7%) et le Timorex+Cu50.
3 modalités ont également été testées en stratégie avec des traitements limités aux périodes les plus sensibles de la vigne (encadrement de floraison et véraison) : le Cu600, le Cu150 et le Prev-B2 (0.6%).

Une forte pression mildiou a été observée en 2008. Concernant l’intensité sur grappes (égale à 58% dans le témoin au 17/09/08), la meilleure efficacité a été obtenue avec la Réf Cu600 (a). Le Prev-B2 seul (abc), le Prev-B2+Cu50 (abc) et la stratégie Cu600 (ab) présentent une efficacité significative sur grappes, sans différence significative avec la Réf Cu600.

Le Prev-B2 seul et le Cu600 en stratégie (2 traitements seulement) ont respectivement une efficacité de 78.6% et de 86% au niveau de l’intensité sur grappes, le 17/09/08.

Concernant les résultats au niveau de la fréquence sur feuilles, l’association Timorex+Cu50 présente une synergie intéressante, avec une efficacité significative du mélange, supérieure à celle du cuivre à dose réduite (Cu50) et du Timorex testés seuls.

2. Essai Chignin (Savoie), alternatives au cuivre (partenariat CA73 et Adabio Savoie)

Un deuxième essai a été mis en place en Savoie à Chignin, en partenariat avec la Chambre d’Agriculture de Savoie et l’Adabio de Savoie. Toujours dans l’objectif de trouver des alternatives au cuivre pour maîtriser le mildiou de la vigne, 9 modalités ont été comparées à un témoin non traité et à une référence cuivre (Réf Cu600) : un cuivre à faible dose (Cu50), le Prev-B2 (terpènes d’agrumes 0.5 puis 0.8%), le Chitoplant (chitine de crustacés 0.5%), le Chitoplant+Cu50, le Timorex (huile de Tea tree 0.5%), le Timorex+trapper (un engrais organique utilisé comme adjuvant à 0.25%), le Timorex+Cu50, un extrait de Yucca (3 kg/ha) et le Yucca+Cu50.

Une forte pression mildiou a été observée en 2008 (intensité sur grappes dans le témoin égale à 50% après la mi-juillet et 100% début août). Concernant l’intensité sur grappes (égale à 56% dans le témoin au 21/07/08), la meilleure efficacité a été obtenue avec la Réf Cu600 (a).

Le Prev-B2 utilisé seul (ab) présente une efficacité significative sur feuilles et sur grappes, qui s’élève à 63% au niveau de l’intensité sur grappes.

L’association Timorex, Yucca et Chitoplant avec le cuivre à dose réduite (Cu50) (ab) présente une synergie intéressante, avec une efficacité du mélange supérieure à celle du cuivre à dose réduite (Cu50) et des éliciteurs testés seuls.

Le Yucca seul, le Timorex seul, le Timorex+trapper, le Chitoplant et le Cu50 (b) ne présentent pas d’efficacité satisfaisante.

>> Fiche-Résultat-Expérimentation_ArgileFlavescenceRA_GRAB2008

Retour tableau

3. Essai en pots Avignon, efficacité SDN et date optimale d’application

Sur la station du GRAB, des produits alternatifs au cuivre ont été testés en conditions semi-contrôlées, garantissant ainsi un certain niveau d’attaque (inoculation et brumisation).

Le Prevam (extrait d’agrumes) a montré une efficacité équivalente à la pleine dose de cuivre (600 g de cuivre métal). Ce produit agirait en asséchant les surfaces traitées, et en réduisant la durée d’humectation.

Le Chitoplant présente lui aussi une efficacité équivalente au cuivre pleine dose. Son mode d’action est de type SDN (Stimulateur des Défenses Naturelles).

Le Timorex (extrait de l’arbre à thé) présente seul une efficacité insuffisante.

L’association de produits avec du cuivre à très faible dose (50g de cuivre métal) dans l’optique de réduire les doses de cuivre appliquées, est intéressante pour le Timorex et le Chitoplant (effet synergique). Un traitement réalisé 4 jours avant l’inoculation apporte la meilleure protection (plutôt que 8 jours avant).

>> Fiche-Résultat-Expérimentation_ArgileFlavescencePACA_GRAB2008

Retour tableau

  • Oïdium en bio GRAB 2008

Un champignon antagoniste de l’oïdium (AQ 10 : Ampelomyces quisqualis de De Sangosse) a été testé en parcelles de production (Carignan : cépage sensible à l’oïdium), les traitements AQ 10 remplaçant les 3 applications de soufre habituelles. Le produit, comparé au soufre, n’a apporté aucune protection.

.

  • Nématodes bio GRAB 2008

Mise en place d’un élevage de nématodes. Surveillance d’un taux normal de nématodes dans les pots.

40 pots, terre avec figuiers envoyés par l’INRA d’Antibes (car tolèrent les nématodes), inoculation nématodes. Terre un peu sableuse pour pouvoir réaliser des extractions.

Objectif : pouvoir tester des produits en 2009 (Alliacées)

>> Fiche-Résultat-Expérimentation_DLimonèneFlavescence_GRAB2008

Retour tableau

>> Fiche-Résultat-Expérimentation_Metcalfa_GRAB 2008_LR01

Tags:

Les commentaires sont fermés.

Le Grab Nos Recherches Produire Bio L'Evaluation des produits Nos Formations Espace adhErents