Résultats 2015: Agrilus sinuatus sur poirier

31 Mai 2016

Le bupreste du poirier est un ravageur dont la résurgence en Europe est inquiétante. Le GRAB expérimente depuis 2013 des stratégies de gène mécanique. Elles permettent de limiter les dégâts.

Un ravageur résurgent

Dégâts du bupreste sur le poirier

Dégâts du bupreste sur le poirier

Ce bupreste spécifique du poirier est en pleine recrudescence en Europe. Depuis les années 90, il provoque de sévères dégâts en Allemagne, Pays Bas, Belgique… Nous observons un retour inquiétant sur poiriers et essentiellement sur jeunes plantations en France depuis quelques années. De nombreuses techniques de piégeage, de capture des adultes ont été expérimenté dans plusieurs pays sans obtenir l’effet escompté. Cet insecte ne semble pas être attiré par une couleur particulière. Les adultes sont actifs de mai à juillet. Des traitements sur ce stade adulte par des traitements phytosanitaires, constitue un axe de lutte mais reste peu satisfaisant du fait de cette longue période de présence.

Les stratégies explorées

Les pistes de gêne mécanique par des filets ou par de l’argile sont comparées depuis 2013 à des arbres témoins et à des arbres rabattus à la plantation pouvant provoquer une meilleure reprise du plant et être éventuellement moins attirants ou appétants.

Les résultats

Les techniques d’arbres rabattus et d’arbres protégés par des filets, mises en place sur jeune plantation a permis encore en cette troisième année (2015) de limiter les dégâts par rapport aux arbres témoins.

Les observations de présence de galeries de larves d’agrile dans le bois permettent également de comptabiliser les larves de zeuzère. Les arbres rabattus sont pour l’instant les seuls à ne pas avoir été touchés par la zeuzère.

>> Résultats complets ravageurs résurgents – GRAB 2015

Les commentaires sont fermés.

Le Grab Nos Recherches Produire Bio L'Evaluation des produits Nos Formations Espace adhErents