Maraîchage bio : Résultats d’expérimentations – GRAB 2011

  • Optimisation du travail du sol : comparaison de 2 itinéraires “simplifiés” – GRAB 2011

En 2005, le GRAB a mis en place un essai sur sa station afin dévaluer l’intérêt de la technique des planches permanentes en maraîchage biologique, en comparaison avec un itinéraire « classique ». L’objectif est de trouver des alternatives aux techniques avec labour, afin d’améliorer la fertilité du sol et de diminuer les coûts de carburant et de main d’œuvre liés aux opérations de préparation de sol. Sur le site du GRAB, la technique des planches permanentes, évaluée sur un itinéraire à base d’Actisol et de MTCS (outil de préparation finale comportant notamment des disques étoiles), s’est avérée peu adaptée les premières années de mise en œuvre, avec des indicateurs plutôt négatifs : structure compactée, activité microbienne inférieure, fertilité potassique et azotée inférieures et rendements diminués de 15%. Après une année d’engrais vert longue durée en 2008, et une modification de l’itinéraire technique sur les planches (utilisation d’un griffon en remplacement de l’actisol, affinement de la surface à la herse rotative), les résultats obtenus s’avèrent moins tranchés.

Le bilan final de l’essai réalisé en 2011 sur une culture de pommes de terre semble montrer une évolution encourageante des indicateurs de fertilité – notamment biologique – sur les planches permanentes. Par contre, cette technique ne montre pas d’effets positifs en terme de résultats culturaux et l’enherbement est plus élevé. Sur notre essai, la pratique des planches permanentes n’offre pas vraiment d’avantages par rapport à l’itinéraire simplifié en plein. De plus, la tendance à la compaction (% mottes D) est notable et la suppression totale d’outils rotatifs s’avère impossible dans notre sol à texture limono-argileuse, dont la sensibilité à l’auto-tassement est importante [N°L11PACA16].

>> Fiche_Résultat_Expérimentation_TravailDuSol – GRAB 2011