Étude de la dynamique des populations de la guêpe de l’amande Eurytoma amygdali

Projet CASDAR

Par Maxime Jacquot – Bastien Signoret

Dans les vergers d’amandiers bio français, malgré une pression très forte de la guêpe de l’amandier (Eurytoma amygdali), les connaissances sur la répartition de ce ravageur et des facteurs influençant ses dégâts sont manquantes. L’objectif général de nos travaux est d’identifier la répartition d’Eurytoma amygdali dans les différents bassins de production français et de déterminer l’effet des pratiques culturales et des facteurs paysagers sur la présence de l’insecte. En 2021, les gelées tardives fortes ont entravé le déroulement de l’étude, l’absence d’amande empêche l’étude de la répartition des dégâts d’Eurytoma amygdali dans les bassins de production et celle des facteurs les influençant. Les données sur les vergers et leurs contextes paysagers ont été acquises pour 2/3 des parcelles du réseau. Le travail sera complété en 2022.

Cette action a reçu le soutien financier du Ministère de l’Agriculture via Le compte d’affectation spécial « Développement agricole et rural » (CASDAR)