Le souci, plante hôte de Macrolophus

04 Déc 2018

Comment favoriser les punaises prédatrices Macrolophus grâce au souci ?

Bande de soucis plantée dans une culture de tomate (GRAB)

Le GRAB a coordonné de 2015 à 2017 le projet ECOPHYTO MACROPLUS, financé par l’Agence Française pour la Biodiversité. Ce projet a permis, en collaboration avec de nombreux agriculteurs, d’élaborer des stratégies basées sur l’utilisation de plantes-hôtes, avec l’objectif d’obtenir Macrolophus de façon précoce pour un coût réduit.

Des bandes fleuries ont été testées à l’intérieur ou à l’extérieur des abris. Les essais ont montré que des transferts actifs de pots de souci servant de plante-relais ou de tiges de soucis entre les bandes fleuries et les cultures à protéger permettaient d’optimiser l’efficacité de protection contre aleurodes ou Tuta.

Pour tout savoir sur la mise en œuvre des bandes fleuries de soucis et les stratégies de transfert, téléchargez la fiche !

Le projet MACROPLUS a été labellisé par PICLEG et TERRALIA.

>> Fiche Macrolophus et souci

 

Tags: , ,

Les commentaires sont fermés.

Le Grab Nos Recherches Produire Bio L'Evaluation des produits Nos Formations