Résultats 2018 : Agrosystèmes économiquement viables

31 Déc 2019

Ces résultats sont issus de l’étude de deux parcelles :

  • La parcelle de la Castelette, plantée au printemps 2011, sur l’exploitation du lycée agricole d’Avignon, et en partenariat avec eux, dans le cadre d’Ecophyto.
  • La ferme pilote de la Durette, dont le terrain est mis à disposition par le Conseil Général du Vaucluse, en ceinture périurbaine d’Avignon

Verger maraîcher Castelette

Les porte greffes ont été plantés en verger en mars et les premiers greffages en septembre 2011, puis en mars et septembre 2012 avec de très bonnes réussites en poirier et prunier, mais des difficultés en abricotier et pêcher (exigences particulières du Julior?). Des Julior en oeil dormant ont été plantés en mars 2013, avec toujours un taux de reprise au greffage très décevant, des greffes ont encore été effectuées en septembre 2013 puis 2014.


L’hétérogénéité du matériel végétal (espèces, variétés, réussites des greffages…) complexifie l’entretien de la parcelle en obligeant à une surveillance et à des entretiens réguliers au cas par cas et donc uniquement manuels (épamprages, ébourgeonnages, désherbages…). Des piquets ont été plantés en 2013 dans la zone mixte de chaque côté des arbres, afin de matérialiser très concrètement la limite entre la partie dédiée aux arbres et celle dédiée aux légumes. Nous sommes encore en phase de mise en place de la partie arboricole.


Les grenades ont été les 1ers fruits mis dans les paniers en 2014, d’autres, notamment des pommes ont été produits en 2015 et 2016 avec des problèmes d’organisation pour la protection contre le carpocapse et la récolte. Des cultures maraîchères ont été mises en place depuis 2011, 1 inter-rang sur 2 dans la partie «mixte» et tous les inter-rangs dans la partie « arbo ». Elles ont permis un premier revenu en fournissant des légumes pour la vente directe. Les itinéraires techniques restent cependant à améliorer. La redéfinition du projet d’exploitation devrait permettre de recaler la logistique et les choix agronomiques sur la parcelle. Une nouvelle organisation est indispensable pour que  les arbres fruitiers de cette parcelle puissent se développer et produire normalement.

Verger maraîcher Durette

Le projet VERtiCAL réunissant les projets agroforestiers de la plate-forme TAB (26) et de la Durette s’intéresse aux aspects méthodologiques de la conception et de l’évaluation de ces systèmes.

La ferme de la Durette associe une production fruitière et maraîchère. Les deux objectifs portés par le GRAB et les partenaires du projet sont de vérifier que:

  • la diversification peut améliorer la résilience du système, notamment vis à vis des bioagresseurs
  • ce système est réaliste et qu’il peut permettre l’installation d’un groupe d’agriculteurs

La grande originalité de cette expérimentation est de considérer le producteur comme central dans l’essai, de considérer le producteur comme un élément de l’expérimentation à analyser.

Fin 2018, 3 agriculteurs sont installés sur le site : Julien depuis 2016, référent maraîchage, Raphael depuis 2017, référent arbo, et Maxime depuis 2018, référent petit élevage.

2018 fut la seconde année complète de production maraîchère. Le bilan économique est satisfaisant. Les fruitiers ont augmenté en production, mais le gel printanier a privé les clients de cerises notamment. Cette dernière année du projet Vertical est également la seconde année où tous les indicateurs de suivis ont pu être observés grâce notamment aux outils mis en place en 2016. Pour le moment, les seuls bioagresseurs contre lesquels nous n’avons pas de solutions efficaces sont le carpocapse, la mouche de la cerise, et le campagnol provençal. L’idée étant de maintenir un IFT inférieur à 1 sur les cultures fruitières.

Le projet Vertical a donné suite dès 2019 au projet Empusa (2019 à 2024).

Les commentaires sont fermés.

Le Grab Nos Recherches Produire Bio L'Evaluation des produits Nos Formations