Projet REDUC'EAU 

Années:  2018-2020

Thématiques : Changement climatique

Productions: Arboriculture et Maraîchage

Le projet REDUC’EAU visait à sélectionner les matériels végétaux les plus performants en situation de restriction hydrique en arboriculture et maraichage (en AB). Il reposait sur un programme d’expérimentation conduit pendant 3 ans qui a permis de fournir des informations aux producteurs sur les porte-greffes et variétés assurant une meilleure efficience de l’eau.

Maraîchage

Les 3 essais ont permis d’affiner les connaissances concernant les itinéraires techniques de restriction hydrique pour 3 cultures majeures en maraîchage sous abris. Ils ont mis en évidence qu’une restriction hydrique raisonnable (17% en aubergine,24% en tomate et concombre) peut induire une légère perte de rendement mais ne compromet pas la rentabilité de la culture ; le choix du porte greffe peut modifier l’impact de cette restriction hydrique.

 

Arboriculture

Depuis 2009 un dispositif de pommiers sur 6 porte-greffes a été mis en place. A partir de 2011, 2 régimes hydriques ont été appliqués, un normal et un restreint à 50 % environ. 2020 est la dernière année d’observation.
En nous focalisant sur l’objectif de production de fruits commercialisables avec le moins possible d’eau d’irrigation nous pouvons apprécier les différents systèmes racinaires :
– Le SPR de Pinova a un bon développement mais un calibre trop faible
– Le MM111 a un développement décevant, des problèmes de broussins, un calibre intéressant mais au prix de la productivité systématiquement la plus faible.
– Le MM109 est particulièrement sensible à la restriction hydrique en phase d’implantation (8 ans!) et le MM106 a été, semble t il, fortement pénalisé par le grillage. Ces 2 PG ont une productivité et un calibre moyens.
– Le PI80 est le plus intéressant en rapport productivité / calibre en situation de restriction « raisonnable » (<50%)
– Le EM7 est ressorti les 2 dernières années, sous restrictions sévéres (>>50%), avec le meilleur rapport productivité / calibre. Son développement a été tout à fait correct, avec une capacité remarquable à s’adapter aux contraintes. « Résistant à rien, peu sensible à tout ! ».
Cependant, les arbres ayant été plantés dans un « panier » de grillage pour prévenir les dégâts de campagnol, nous ne pouvons exclure l’hypothèse que les résultats soient modifiés par ce dispositif.