Projet DiversiGo :

La biodiversité cultivée pour adapter l’agriculture régionale au changement climatique

Années : 2020 – 2023

Thématiques : Système et itinéraire technique, changement climatique

Productions : Arboriculture et Maraîchage

Le projet DiversiGo est en partie la poursuite du travail engagé par différents projets portant aussi bien en maraîchage, en arboriculture, qu’en grandes cultures. Il porte sur une grande diversité d’espèces adaptées à notre région (légumes, fruits, céréales, fourrages, couverts végétaux).

Ce projet se déroule dans la région SUD (PACA) et permet à des groupes d’agriculteurs de travailler avec des acteurs du développement et de la recherche appliquée.

Qui sont les acteurs de ce projet ?

Le projet DiversiGo s’appuie sur les dynamiques et initiatives existantes à l’échelle régionale dans les différentes filières afin de les poursuivre et les renforcer :

  • Maraichage : Réseau Edulis, Maisons de semences paysannes
  • Arboriculture : projet Fruinov, vergers conservatoires, nombreuses associations de sauvegarde de variétés locales, etc.
  • Grandes cultures : filière blé-farine-pain développée par le PNR du Luberon et Agribio 04, groupes d’agriculteurs travaillant sur les semences locales d’engrais vert, groupes d’agriculteurs travaillant sur l’autonomie semencière en cultures fourragères, etc.

La démarche du projet DiversiGo est de permettre à tous ces acteurs – producteurs, acteurs du développement et acteurs de la recherche – de travailler ensemble.

Raisons et objectifs de ce projet

A l’heure du changement climatique, la biodiversité cultivée offre un fort potentiel pour que notre agriculture régionale puisse s’adapter. Les besoins sont multiples :

  • Connaître cette diversité et assurer son maintien, en réalisant une multiplication pour a minima la conserver.
  • Comparer les caractéristiques des variétés dans différentes conditions et face à différents bioagresseurs.
    • Dans un contexte de changement climatique, et d’évolution rapide des bioagresseurs, ces expérimentations sont à renouveler régulièrement.
  • Valoriser des variétés intéressantes agronomiquement.
    • Directement auprès des consommateurs.
    • Par l’intermédiaire de transformateurs.

Notre région dispose d’un riche réseau d’acteurs œuvrant déjà dans ce sens. Selon les filières, les acteurs régionaux n’en sont pas au même point de ce long travail allant de la prospection de variétés jusqu’à leur valorisation commerciale. Il y a donc un enjeu à partager les méthodologies et mutualiser les connaissances produites.

Pour cela, les partenaires vont :

  • Prospecter et récupérer du matériel végétal adapté à nos conditions climatiques.
  • Expérimenter de manière participative ce matériel végétal.
  • Organiser la logistique indispensable au changement d’échelle et au développement des filières.
  • Favoriser les échanges entre les différents acteurs régionaux impliqués dans la gestion de la biodiversité cultivée afin de participer à la construction d’un véritable réseau régional sur cette thématique.

La dynamique collective produite par ce réseau doit contribuer à la construction d’un système alimentaire régional durable. Ainsi, le projet DiversiGo ambitionne de développer une filière multi-espèce de gestion de la biodiversité régionale !

Les résultats attendus

Les retombées à l’issue du projet seront multiples :

  • Retombées économiques
    • Diversification de la gamme de production des producteurs en systèmes agroécologiques.
    • Nouvelles essences à proposer pour les pépiniéristes de plantes pérennes.
    • Nouvelle gamme de populations à proposer et à multiplier in situ dans différentes conditions pédoclimatiques pour les semenciers locaux.
    • Des ressources génétiques dont les généticiens pourront se servir pour la création variétale peut être inconnues, ou évaluées sous l’angle terrain (et non pas uniquement génétique) apportant des informations sur les interactions phénotypes & environnement et sur leur capacité d’adaptation.
    • Identification de transformateurs intéressés pour valoriser les productions issues de ce matériel végétal et donc facilitation des producteurs à se lancer dans ce type de productions.
    • Valorisation de la diversité par les transformateurs qui atteignant une autre dimension que celle des circuits courts.

 

  • Retombées sociales
    • Consolidation de systèmes de productions répondants aux attentes sociétales.
    • Consolidation d’une filière adaptée aux enjeux d’un groupe social agricole émergent et s’intégrant à un courant de production selon les concepts de l’agroécologie.
    • Élaboration de nouveaux modèles de collaboration et d’organisation bâti sur une diversité d’acteurs et répondant à des besoins diverses.
    • Autonomisation des producteurs dans l’accès et le choix des ressources variétales, leur permettant d’accéder aux semences et aux plants soit par leur propre multiplication, soit par un système d’échange en accord avec la loi Française, soit par une multiplication semencière adaptée à des besoins exprimés.

 

  • Retombées environnementales
    • Diffusion de variétés adaptées et adaptables aux conditions pédoclimatiques actuelles et à venir et répondant aux enjeux de l’agroécologie.
    • Production à partir d’un matériel végétal sélectionné pour fonctionner dans des systèmes bas intrants.

Financeur

Contacts

Filière arboriculture : Sophie-Joy ONDET (sophiejoy.ondet@grab.fr)

Filière maraîchage : Julia FREZEL (julia.frezel@grab.fr)

 

Pour plus de contacts.